Locataire : 7 choses à ne pas faire !

Être locataire, cela a des avantages : plus de mobilité et de choix de logements, pas de gros travaux à votre charge, pas de crédit immobilier à rembourser,… Mais un des gros inconvénients, c’est que vous ne faites pas ce que vous voulez !

locataire : à ne pas faire

1. Sous-louer

Aujourd’hui, tout le monde connaît Airbnb, et c’est vrai qu’il est tenant de profiter de ce système. Absents pendant une semaine, un mois ou plus et vous souhaiteriez sous-louer votre appartement ?  En tant que locataire, vous n’avez pas le droit. Il faut impérativement un accord écrit du propriétaire pour cela et la copropriété doit également marquer son accord !

Beaucoup le font malgré tout, mais attention, car cela pourrait se retourner contre vous. A Bruxelles, il faut en plus que le bien soit enregistré en tant qu’hébergement touristique. Dans le cas contraire, c’est passible d’amende allant de 250 à 25.000€ en cas de contrôle !

2. Effectuer des gros travaux

Votre appart’ ne vous convient pas totalement ? Vous souhaiteriez agrandir la salle de bain ? Eh bien, retenez-vous. Malheureusement, vous devez rendre le bien dans l’état dans lequel vous l’avez loué et ne pouvez donc pas effectuer de travaux qui affecteraient la volumétrie et les espaces du bien. Par contre, vous avez tout fait le droit de repeindre, de mettre des cadres au mur, …

3. Vivre à « trop »

La loi est claire sur cela, il faut un espace minimum pour vivre correctement. Il y a bien une surface minimale à respecter en fonction du nombre d’habitants. Ce nombre peut également être précisé dans le bail.

– 18 m² pour 1 personne;
– 28 m² pour 2 personnes;
– 33 m² pour 3 personnes;
– 37 m² pour 4 personnes;
– 46 m² pour 5 personnes;

+12m² par personne supplémentaire

4. Installer vos bureaux chez vous

Lorsque vous signez le bail, celui-ci définit l’usage du bien. Si c’est un bail d’habitation, vous n’avez pas le droit d’y établir vos bureaux, sauf avec l’accord du bailleur. Il faut que le bail reste un bail d’habitation mais avec -accessoirement- un usage professionnel et qu’il ne soit pas requalifié en bail commercial… toutes les activités ne sont donc pas possibles. Il faut également que le bailleur soit conscient de ce que cela implique au niveau de la taxation :  voir ici !

5. Partir sans préavis

Quoi qu’il arrive, si vous souhaitez quitter le bien que vous louez, vous devez prévenir le bailleur. Cela coule de source, mais il arrive que certains locataires pensent qu’ils peuvent quitter du jour au lendemain. Or, la loi stipule que -pour un bail classique- le locataire dispose de 3 mois de préavis, à compter du 1er du mois qui suit l’envoi recommandé.  En plus du préavis, en fonction de l’année du bail dans lequel on se trouve, il peut y avoir des indemnités à payer au bailleur: plus d’infos. 

6. Ne pas payer, même en cas de désaccord

Il arrive que le locataire décide de ne plus payer son loyer, et qu’il estime avoir le droit de le faire. Cela peut arriver pour plusieurs raisons (par exemple un défaut dans le logement qui tarde à être réparé). Sachez qu’en tant que locataire, vous êtes tenu de payer votre loyer. Si vous ne le faites pas, quelle qu’en soit la raison, vous êtes en tort aux yeux de la loi ! Afin de marquer votre désaccord, on vous conseille de mettre en demeure le propriétaire en lui envoyant un recommandé, explicitant clairement ce que vous attendez de lui et vous pouvez, entre temps, verser votre loyer sur un compte bloqué dont la somme ne sera libérée qu’après les travaux nécessaires effectués. De cette manière, vous vous protégez et vous avez également la preuve de votre demande et de votre bonne volonté.

7. Ne pas entretenir correctement les lieux

En tant que locataire, vous êtes tenu de respecter les lieux que vous habitez. Cela implique que vous devez entretenir correctement le bien que vous louez : faire le ménage, huiler le parquet, entretenir la chaudière, sortir vos poubelles, entretenir le jardin, … Si le bien n’est pas entretenu correctement et qu’il a -par conséquent- subi des dégradations, votre garantie locative risque bien d’y passer.

Share !