Louer votre appartement via Airbnb, est-ce toujours avantageux?

C’est nouveau! Les informations de revenus perçus en 2021 grâce à la location de votre bien via les plateformes collaboratives digitales devront être transmises au fisc.

Que saura le fisc?

Ces plateformes (par exemple: Airbnb, Booking.com) ont dorénavant l’obligation de fournir au fisc un rapport annuel des services livrés et le montant brut des transactions s’y rapportant. De plus, dans un souci de transparence maximale, elles devront informer le bailleur de ses obligations fiscales et sociales liées à ces locations.

Comment ces revenus seront-ils taxés?

Cela va dépendre du type de revenus perçus.

  • La location d’un bien meublé avec des services hôteliers (nettoyage, petit-déjeuner, etc.): Les revenus doivent être différenciés en fonction du service exécuté car chacun d’eux est soumis à un régime différent.
    Les revenus de la location « des meubles » seront taxés à 15% (30% d’impôt après une déduction forfaitaire de frais de 50%). Par contre, les revenus engendrés grâce aux services annexes seront eux imposés à 33%.
    Il est bon de savoir qu’en cas de locations fréquentes avec ces offres de services, les revenus seront sans doute considérés comme professionnels et donc imposés comme tels.
  • La location d’un bien. Afin de connaitre la taxation pour ce cas de figure, prenez le RC indexé majoré de 40%. Ce montant sera ensuite imposé avec les autres revenus aux taux progressifs.
    Pour un bien au sein de l’habitation propre, le bailleur ne doit seulement déclarer le RC qu’au prorata (de la partie du logement qui est loué et sur quelle période)
Share !