« Quel avenir pour mon patrimoine immobilier »? Le Belge se questionne

Une grosse année après le début de la crise sanitaire, il est temps de faire le bilan des envies immobilières des Belges. Le confinement a-t-il eu un impact sur nos modes de vie? Quelles sont nos attentes vis-à-vis de notre logement?

L’effet « télétravail »

Plus que jamais, nous avons eu besoin de nous sentir bien chez nous et nous avons considéré notre logement comme un bon investissement.
La réalité du confinement et par conséquent, le télétravail pour la majorité d’entre nous, nous a conforté dans l’idée d’investir dans notre patrimoine.
Les rénovations ne concernent plus uniquement de meilleures performances énergétiques mais visent aussi à agrandir les pièces de vie ou à les moderniser. Le Belge investit dans son cocon et il a bien raison!

Un extérieur?

Les citadins coincés entre les quatre murs de leur appartement n’ont jamais autant aspirés à un extérieur.
Non seulement bénéfiques pour la santé, l’air frais et la lumière du jour influencent également fortement notre concentration. Avec un avenir sanitaire encore fort incertain, il est évident que le Belge a besoin d’augmenter sa sensation d’espace dans son habitation: balcons, terrasses, toitures aménagées ou jardin sont devenus un indispensable. Nous rêvons notre logement envahit par la nature et baigné de lumière naturelle!

Et le futur?

Le constat amer d’un logement non adapté au télétravail, un besoin viscéral d’un jardin ou tout simplement une évolution de nos modes de vie peut nous amener à réenvisager le futur de notre patrimoine.
Vous pensez peut-être à déménager et donc bien souvent à vendre votre bien? Après un an de restrictions suite aux mesures anti-Covid, le printemps et les taux hypothécaires qui restent bas: c’est le bon moment!
Si vous souhaitez connaitre la valeur de votre bien sans prendre aucun engagement, contactez-nous!

Share !