Une hausse des prix de l’eau à Bruxelles, mais pourquoi?

À la suite d’une décision de Vivaqua, il a été annoncé que le prix de l’eau en région bruxelloise augmentera de 15% au 1er janvier 2022. Il s’agira d’une hausse unique valable sur la période 2022 – 2026.

Depuis 2014 le prix de l’eau n’a pas augmenté de plus de 3% en région bruxelloise. C’est pourquoi, Vivaqua, la compagnie des eaux bruxelloises, a demandé une augmentation des prix de l’eau. Cela aurait pour but de rattraper l’indexation non-obtenue, sur la période de 2014 à 2019. A l’inverse, les tarifs ont augmenté de 16,5% en Flandre et en Wallonie au cours des sept dernières années. Malgré cette augmentation, les prix en région bruxelloise resteront inférieurs à ceux pratiqués en Wallonie et en Flandre.  

Avant que la décision finale ne tombe le 30 juin dernier, trois scénarios ont été considérés. Il s’agissait d’une hausse de 12,5%, de 15% ou de 20% des tarifs. Cependant, le conseil d’administration de Vivaqua s’est accordé sur l’augmentation de 15%.

Les causes de la hausse

Vivaqua n’a pas décidé d’augmenter les prix de l’eau sans raison. La première à être avancée, est celle de l’augmentation des coûts de production et de distribution. A cela vient aussi s’ajouter les coûts d’entretien et de rénovation des infrastructures. En effet, les infrastructures souterraines dans la région de Bruxelles sont vétustes et doivent être réhabilitées. Les coûts annuels qui y sont investis varient de 100 à 110 millions d’euros. Or les recettes de Vivaqua proviennent des Bruxellois, et ne permettent plus de couvrir tous les frais.

Quelles conséquences pour les Bruxellois ?

Cependant, cette augmentation peut effrayer. On peut être amené à s’interroger sur l’impact que cela va avoir sur nos factures. Pas d’inquiétude ! Si la facture va augmenter pour certains, ça ne sera pas le cas pour tout le monde. Les personnes ayant peu de moyens, ne seront pas concernées par la hausse des tarifs. Elles verront même une réduction de leur facture, allant de 2 à 15% par rapport à leur montant actuel, si elles bénéficient de l’intervention sociale.

Vivaqua a même donné un exemple afin d’expliquer le plus clairement ce qui va se passer.
Prenons un ménage composé de deux personnes et consommant 70m3  d’eau par an. Si actuellement ils paient 260€/an, à partir de 2022, ils paieront 299€/an. En revanche, si ce ménage est bénéficiaire d’interventions sociales, et paie actuellement 260€/an, à partir de 2022, il ne paiera plus que 231€/an.

Il faut aussi souligner qu’avant de prendre cette décision, les risques pour les ménages les plus pauvres ont été considérés. En effet, dès 2022 une intervention sociale va être mise en place, et bénéficiera à un quart des ménages bruxellois.

En conclusion, ces changements de prix concernent tous les Bruxellois, mais pas de la même façon. Cela devrait aussi permettre une amélioration des infrastructures grâce à leur réhabilitation.

Share !