Vendre sa maison sans agence : quels sont les risques ?

vendre sans agence immobilière

Certains propriétaires décident de vendre leur bien immobilier eux-mêmes, sans passer par un agent immobilier. Souvent, ils questionnent l’utilité d’une agence et se persuadent que leur maison se vendra rapidement et facilement. Mais tout n’est pas si simple ! Quels sont les risques liés à la vente d’un bien sans agence ? Et quels sont les avantages de faire appel à une agence dans ces cas-là ?

 

Risque n°1 : se tromper sur l’estimation de votre bien

Mal évaluer votre bien peut vous coûter cher. Et quand on connaît l’importance de cette étape, mieux vaut ne pas se tromper.

Imaginez fixer un prix trop élevé par rapport au marché ; cela pourrait vous prendre des mois avant de vendre votre bien.

De plus, comme il existe forcément un rapport émotionnel avec cette vente – il s’agit après tout de votre maison – une baisse de prix sera difficile à avaler. Et cela se fera sentir pendant les visites.

Au contraire, si vous fixez un prix trop bas, vous perdrez évidemment de l’argent. Votre bien partira très vite, et vous serez déçu de ne pas l’avoir vendu à sa juste valeur.

Les agents immobiliers ont de l’expérience dans l’estimation de biens. Ils connaissent le marché et savent l’évaluer en fonction de multiples critères, c’est leur métier.

 

Risque n°2 : être mal informé sur les obligations légales

La législation change tout le temps et il est difficile de rester informé de toutes les obligations légales que vous devez respecter lors de la vente d’un bien immobilier.

Les documents obligatoires comprennent :
  • Certificat de Performance énergétique (PEB), obligatoire et établi par un professionnel agréé.
  • Destination urbanistique la plus récente du bien, qui doit être indiquée dans l’annonce.
  • Pollution des sols, dont la législation varie selon la région.
  • Contrôle de l’installation électrique.
  • Dossier d’intervention ultérieure (DIU).

De plus, en cas d’infraction ou s’il manque un document lors de la transaction, vous pourriez non seulement avoir à verser une amende ou, plus sérieux, vous bloqueriez une vente éventuelle.

En effet, les délais d’obtention de ces papiers sont généralement longs et un acheteur intéressé pourrait trouver un autre logement entre temps.

 

Risque n°3 : sous-estimer la charge de travail

Vendre sa maison, cela prend du temps et quoi qu’il arrive vous ne pourrez pas vous affranchir de certains frais, parfois importants.

Effectivement il faut d’abord se charger d’être en règle au niveau des documents et faire appel à des professionnels pour les contrôles ou certificats à fournir comme expliqué précédemment.

› LA PRESENTATION DU BIEN

Une belle présentation de votre bien essentielle afin d’attirer des candidats. C’est une étape à ne pas négliger. Sans cela vous risquez de passer à côté de potentiels acheteurs. En immobilier aussi c’est la première impression qui compte!

La première chose à faire est le reportage photographique. Ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît, une préparation en amont est nécessaire afin de rendre votre bien le plus « photogénique » possible. Comme on dit « Une image vaut mille mots », veillez donc à des visuels de qualité professionnelle. Besoin de conseils pour prendre de bonnes photos? On vous conseille cet article.

Ensuite il faudra rédiger une bonne annonce ainsi que la publier sur les plateformes principales.

› L ’ORGANISATION DES VISITES

Une fois que tout cela est fait, c’est sans doute le plus pénible qui reste à venir. Il vous faudra répondre au téléphone et aux mails des intéressés, planifier les visites. Vous risquez d’être étonnés du nombre de curieux qui viennent visiter sans donner suite.

Enfin, si votre bien ne se vends pas vous allez devoir penser à réduire le prix où à effectuer quelques travaux de remise en état. Ce qui peut être évité par une estimation correcte au départ.

› LA PLUS-VALUE DE L’AGENT

En plus d’avoir accès à du matériel professionnel et aux principales plateformes immobilières, l’agent prends en charge l’organisation des visites. Les agences immobilières savent également comment mettre votre bien en valeur que ce soit grâce à des photos professionnelles, des visites virtuelles, des photos aériennes de votre jardin, des vidéos,…

 

Risque n°4 : Ne pas savoir réagir aux situations embarrassantes

Sachant que vous êtes le propriétaire des lieux et que vous avez certainement habité la maison pendant un certain temps, les visiteurs n’hésiteront pas à vous poser des questions parfois délicates.

Dans ce cas, une hésitation de votre part sera interprétée comme un problème sous-jacent et un acheteur potentiel pourrait bien commencer à se méfier.

Pour éviter cette situation, il est très important de pouvoir se reposer sur une tierce personne qui saura temporiser et adopter le comportement adéquat.

Face à une question difficile, un agent immobilier pourra, par exemple, répondre qu’il ne connaît pas bien les lieux et qu’il doit se renseigner auprès du propriétaire, lui laissant le temps d’élaborer la meilleure réponse possible.

L’agent immobilier possède également une expertise pour répondre aux questions plus pointues. Il pourra ainsi rassurer un potentiel acheteur, le diriger sur les prochaines étapes de la vente, estimer le coût des rénovations s’il y en a à prévoir,…

Un bon agent saura présenter votre bien sous son meilleur jour et pousser un peu les acheteurs hésitants en se montrant à la fois commercial, convaincant et professionnel

 

Risque n°5 : souffrir de votre manque d’expérience commerciale dans l’immobilier

Si vous n’avez pas la fibre commerciale, alors vous allez peut-être rencontrer des difficultés pour “vendre” votre bien.

Un agent a un discours bien préparé et construit. Il sait comment répondre aux questions des visiteurs. Grâce à son expérience, il pourra reconnaître les acheteurs potentiels sérieux et réorienter les autres. Il pourra même aider les premiers à prendre une décision en les rassurant sur certains points.

De plus, une vente de particulier à particulier vous limite à une audience qui aura déjà présélectionné les biens selon des critères précis.

Au contraire, un agent immobilier pourra proposer votre bien aux acheteurs qui visitent l’agence, même si il ne correspond pas parfaitement à ce qu’ils pensent chercher.

 

Risque n°6 : pâtir de votre manque d’objectivité

Étant donné l’attachement émotionnel que vous portez à votre  bien– et c’est bien normal – il vous sera difficile de rester objectif.

Pendant les visites, vous aurez certainement envie de tout dire, peut-être même un peu trop.

Parler de ce petit trou dans le mur ou pointer cette tuyauterie un peu bruyante n’est en effet pas la stratégie la plus efficace.

Le problème est que vous connaissez tellement bien les lieux, dans les moindres recoins, que vous finirez surement par vous attarder sur tous les petits défauts qu’il vaudrait mieux occulter.

 

 

Vous l’avez compris, vendre sans faire appel à une agence vous expose à certains risques… Sans parler du temps nécessaire pour préparer le dossier et se charger des visites.

Cependant, si vous souhaitez toujours vous lancer, nous vous conseillons de bien analyser le marché et de vous renseigner sur les documents légaux avant même de publier une annonce. Prenez soin de bien la rédiger et, surtout, sachez-vous transformer en un professionnel détaché pour éviter les impairs.

 

 

Share !

Laissez un commentaire