Que faire d’une (trop) grande maison ?

maison trop grande colocation

Les modes de vie ont évolué à un point tel que beaucoup de maisons bruxelloises ne correspondent plus aux besoins actuels. Trop grandes, elles sont difficiles à rentabiliser pour un propriétaire souhaitant les mettre en location. Quant à la mise en vente, c’est souvent le même problème!

Beaucoup décident de diviser la maison en appartements. Cependant, ce n’est pas si facile! Le permis pour diviser son logement n’est pas simple à obtenir et ce qui est obtenu ne correspond pas toujours à ce que vous aviez en tête, impactant le profit que vous espériez faire.

Beaucoup de normes doivent être respectées en termes de superficie, d’éclairage, de sécurité incendie, d’espaces communs obligatoires, etc.

Les démarches administratives sont, comme souvent, très longues et la bonne volonté de l’autorité délivrante est primordiale dans ce genre de situations.

La solution la plus simple, reste d’opter pour la colocation. Malgré la réticence de certains propriétaires, la colocation présente quand même des avantages.

Premièrement, la maison garde son statut de logement unifamilial, il n’y a donc pas de démarche spécifique à réaliser, ni de travaux administrativement (et financièrement) lourds. Deuxièmement, il est plus facile de valoriser son logement en le louant à une colocation qu’à une famille. En effet, les colocataires se partagent le loyer, contrairement à la famille, ce qui permet d’obtenir des meilleurs loyers. Ensuite, le vide locatif est souvent plus faible qu’en essayant de louer le logement dans son entièreté. Enfin, les sources de revenus étant diversifiées, cela offre une certaine sécurité en terme de paiement du loyer.

Share !