La vente en viager: késako?

vente en viager - j&j properties

Les offres de vente d’un bien en viager ont le vent en poupe et celle-ci serait considérée comme un investissement en bon père de famille. Mais qu’est-ce qu’une vente avec rente viagère?

Quel est le principe?

Pour faire simple, il s’agit d’une vente semblable à une vente ordinaire: un vendeur vend son bien à un acquéreur. Cependant, au lieu de payer le prix en une seule fois, l’acquéreur (appelé débirentier dans le cadre d’une vente en viager) le paiera en plusieurs tranches, jusqu’au décès du vendeur (appelé crédirentier).
Celui-ci vend la propriété de son bien contre le paiement d’un prix converti en une rente. Tout le prix de vente peut être converti en une rente ou uniquement une partie. Dans ce cas, l’autre partie (appelée « le bouquet » ) sera payée comptant par le débirentier.

Quel est le montant de la rente?

Il n’existe pas de législation imposant le montant de la rente. Cependant, il est important de veiller à montant acceptable pour les deux parties: il ne faut pas que cela ressemble à une donation déguisée…
Cette rente est due jusqu’au décès du vendeur ou un terme peut être fixé de commun accord.

Gagnant-Gagnant

Dans un premier temps, ce type de vente est sécurisée pour le vendeur car si l’acquéreur devient insolvable, il sera toujours possible d’annuler la vente mais de conserver les rentes payées.
De plus, le crédirentier profitera ainsi lui-même de son capital.
Quant à l’acquéreur, il y trouvera également son compte car il paiera moins que s’il avait souscrit un prêt hypothécaire.

Share !