Mandat exclusif et mandat simple, késako?

Il n’est pas forcément évident de réussir à différencier le mandat exclusif du simple. Cependant, cela peut s’avérer utile. Voici donc une explication simple, qui vous permettra de ne plus les confondre.

Le mandat exclusif

Le mandat exclusif est un contrat bilatéral entre une agence et un propriétaire. Lors de la signature de ce contrat, le propriétaire confie l’exclusivité de la vente de son bien à une seule et unique agence. La durée de validité est de trois mois, bien que le propriétaire dispose d’un délai de rétractation de 14 jours après la signature. 

Comme pour tout contrat, le mandat exclusif doit respecter certains éléments. Les clauses et mentions qui doivent être respectées sont les suivantes : 

  • L’identité détaillée du propriétaire
  • Les coordonnées de l’agent immobilier en charge du bien
  • Une description complète du bien 
  • Le numéro d’inscription dans le registre des mandats
  • Le prix de vente
  • Les honoraires de l’agent
  • La durée du contrat
  • Les conditions et modalités de résiliation du contrat
  • Il doit exister autant de copies du mandat que de partie. De plus, chaque copie doit avoir une signature originale, sinon le mandat ne sera pas valable. 

Avantages et inconvénients du mandat exclusif

Comme dans n’importe quel contrat, le mandat exclusif possède de nombreux avantages :

  • La garantie d’une vente rapide. Vendre avec un mandat exclusif prend en général trois mois, à l’inverse du mandat simple avec lequel une vente peut prendre deux fois plus de temps. 
  • La motivation de l’agent immobilier en charge du bien peut être plus élevée, car il est le seul en charge du bien. Il va donc probablement mettre tout en œuvre pour finaliser la vente dans le délai défini par le contrat.
  • Le vendeur a plus de chances d’optimiser son net vendeur, car les acheteurs potentiels ne pourront pas utiliser l’argument de la concurrence pour négocier le prix.
  • Le mandat exclusif possède aussi un avantage logistique, car seul un agent fait visiter le bien. 

Cependant, il possède aussi des inconvénients. En effet, nombreux sont les vendeurs effrayés par le côté exclusif de ce contrat, et par l’engagement sur trois mois auprès d’une seule personne. Il faut donc trouver l’agent en qui vous avez pleinement confiance avant de lui donner l’exclusivité de votre bien. 

Le mandat simple

De même que le mandat exclusif, le mandat simple est un contrat passé entre le vendeur d’un bien et un agent immobilier. Il est plus souple, en raison du fait qu’il n’est pas réservé à un agent. En général, il a une durée de validité de trois mois, cependant elle peut être raccourcie ou rallongée, mais la durée totale ne peut jamais dépasser un an. A l’inverse du mandat exclusif, le mandat simple n’offre pas de possibilité de rétractation.  

Avec un mandat simple, le vendeur peut donc choisir de s’engager avec plusieurs agences, mais aussi de vendre son bien par ses propres moyens. Dans ce cas, si la vente est conclue par un agent, c’est lui qui touchera la commission sur la vente.

Le mandat simple doit lui aussi contenir un certain nombre d’informations, qui sont obligatoires : 

  • Coordonnées du vendeur
  • Numéro d’inscription dans le registre des mandats
  • Numéro de carte professionnel de l’agent
  • Montant de la commission
  • Obligations de moyens de l’agent
  • Référence du bien
  • Durée de validité du contrat
  • Durée minimum d’engagement

Avec ce contrat, la ou les agences s’engagent à tout mettre en œuvre pour vendre le bien. En contrepartie, le vendeur s’engage à ne pas vendre le bien de son côté à un acheteur potentiel, qui lui aurait été présenté par l’une des agences.

Avantages et inconvénients du mandat simple

Le mandat simple possède un avantage majeur. En effet, le fait que plusieurs agents aient le droit de vendre le bien, cela maximise les chances de ventes. Cependant, il possède aussi plusieurs inconvénients : 

  • Les estimations du bien peuvent varier d’une agence à l’autre. Il faut donc veiller à les harmoniser entre les différentes agences. 
  • Risques de dévalorisation. En effet, si les acheteurs potentiels voient un même bien dans plusieurs agences, ils peuvent penser qu’il ne se vend pas ou bien qu’il a des difficultés à être vendu. 
  • Les agents seront peut-être moins motivés que s’ils avaient l’exclusivité, et la vente pourrait prendre plus de temps qu’avec un mandat exclusif. 

En conclusion, malgré de nombreuses différences, ces deux types de contrats possèdent des similitudes, des avantages et des inconvénients. 

Share !