Superficie brute et nette: quelle différence?

Lors de l’achat d’un bien immobilier, il peut arriver d’être confronté à des informations (que l’on pense) différentes sur un même sujet (la superficie, par exemple).

Les m² dont parle le vendeur ne sont pas les mêmes de ceux de l’acquéreur, ni même parfois de ceux de l’agent immobilier. Basons-nous sur les définitions pour y voir plus clair:

  • Surface au sol: le nombre de m² bâtis (sur un niveau)
  • Surface bâtie: le nombre de m² bâtis (tous les niveaux, garages, grenier et caves inclus).
  • Surface brute habitable: le total de m² des pièces d’habitation (y compris les cloisons, les murs de façade et la moitié des murs mitoyens). A noter que la hauteur sous plafond doit être de minimum 1,50m pour être considéré comme pièce habitable.

On peut dès lors considérer que la surface nette est la surface sur laquelle on peut habiter physiquement. C’est-à-dire pas les murs ni les cages d’escalier.

L’Institut Professionnel des agents Immobiliers nous explique que dorénavant « afin de clarifier la situation pour les consommateurs, le SPF Économie demande que, si la superficie d’une propriété est mentionnée au sein de la publicité, la source et/ou la méthode de calcul utilisée pour calculer cette superficie doit l’être également ». Voilà une réglementation qui devrait simplifier vos recherches.

Et puis, comme tout rappel est bon à prendre, voici les formules de calculs des aires:

Carré= C x C
Rectangle= L x l
Triangle= (B x H)/2
Parallélogramme= B x H

Share !