« Faire offre à partir de… » est-ce bien légal ?

Pour un agent immobilier, insérer dans une annonce la formule « faire offre à partir de » est une pratique assez controversée (et parfois dangereuse!).

Effectivement, cette formule peut porter à confusion. Tout d’abord parce qu’elle n’est pas sans rappeler la pratique de la vente aux enchères qui, je vous le rappelle, est une pratique réservée aux Notaires.

Cependant, on remarque sur les différentes plateformes immobilières que les annonces mentionnant « Faire offre à partir de » se multiplient, en grande partie dans les annonces de particuliers, qui espèrent ainsi pouvoir récolter un maximum d’offres à mettre en concurrence. Contrairement à la vente aux enchères, c’est bien le propriétaire qui décide dans ce cas-ci et non un Notaire et, qui plus est, rien n’oblige le propriétaire à accepter l’offre la plus élevée.

Mais pourquoi faire appel à ce type de formulation en tant que professionnel ?

Certains agents utilisent cette formulation afin de mieux positionner leur annonce, en diminuant le prix du bien, afin de toucher ainsi un public plus large. Mais attention, déontologiquement parlant, l’agent immobilier ne peut pas mentionner un prix différent de celui conclu avec le propriétaire.

Il faut être bien conscient que ce qui est difficile à gérer quand on décide d’inclure la formule « Faire offre à partir de » dans ses annonces est la frustration de la part des offrants ainsi que les situations ambiguës. En effet, rien n’oblige le propriétaire à accepter l’offre la plus élevée, d’autres critères pouvant entrer en ligne de compte.

Il est donc très important que l’agent immobilier informe bien les offrants de cette subtilité afin de ne pas tromper ces derniers.

Une partie importante du métier d’agent immobilier est d’obtenir le meilleur prix pour le propriétaire. Mais, en utilisant cette formule, il est compliqué de mettre les offres en concurrence sans choisir celle ayant mis le prix le plus élevée. L’IPI a d’ailleurs reçu de nombreuses plaintes à ce sujet, car les offrants estiment que le bien leur revient dans ce type de cas.

Cette formulation est également complexe car elle est difficile à comprendre.
Le prix souhaité par le vendeur est moins transparent et il est donc compliqué pour les amateurs de savoir quelle offre ils doivent faire et il est délicat pour l’agent immobilier de conseiller aux offrants de faire une offre à tel ou tel prix.

Prudence, donc! En tant que professionnel, il y a une déontologie à respecter et un devoir d’information.

Share !