La révision d’un prêt hypothécaire est-elle intéressante?

Vous entendez sans doute de tous les côtés que les taux des prêts hypothécaires sont très bas et vous pensez à réviser le vôtre? Bonne idée! Mais soyez tout de même conscients qu’un refinancement entraîne des coûts supplémentaires. Il faudra vous assurer que le taux réduit compensera ces nouveaux frais.

De quels coûts parlons-nous?

Les frais liés à la révision de votre prêt seront différents que vous choisissiez de le faire dans votre banque ou une autre institution.
Si le refinancement se fait dans votre banque:

  • Vous devrez payer une indemnité de remploi qui correspond au maximum à 3 mois d’intérêts
  • Vous aurez des frais de notaire pour la souscription d’un nouveau prêt hypothécaire
  • La banque vous demandera des frais de dossier (qui tournent aux alentours de 600€)
  • Parfois, vous aurez des coûts supplémentaires pour l’assurance solde restant dû.

Si le refinancement se fait dans une autre banque:

  • Vous devrez également payer des frais de notaire mais cette fois pour la levée du prêt auprès de votre ancienne banque
  • En plus des frais de notaire pour la souscription d’un nouveau prêt, vous devrez assumer les droits d’hypothèque
  • A nouveau, les frais de dossier au près de la nouvelle banque
  • Si la nouvelle banque le demande, vous aurez des frais d’expertise à payer.

    Vous connaissez maintenant tous les frais liés aux deux démarches afin de faire votre étude de marché.
    Notez que bien souvent, votre banque vous proposera un nouveau taux d’intérêt moins bon qu’une nouvelle banque mais il restera sans doute plus intéressant à cause des frais à prévoir en changeant d’institution financière.
Pour qui?

La révision d’un prêt hypothécaire ne s’adresse bien sûr pas aux personnes qui ont contracté un prêt avec un taux variable mais bien à ceux qui ont opté pour un taux fixe.
Cette démarche peut être intéressante si votre taux d’intérêt initial est supérieur d’au moins 1% au taux proposé actuellement. Si l’écart est inférieur à 1% vous pouvez également l’envisager si votre prêt doit encore courir au moins 20 ans.

La seule solution?

Non! Au lieu de remplacer votre ancien prêt, vous pouvez le refinancer par un remboursement anticipé d’une partie ou de l’entièreté de ce qu’il reste.
Cette démarche est intéressante si vous disposez d’une somme d’argent importante sur votre compte épargne car de toute façon car de toute façon celui-ci ne vous permet plus de faire fructifier votre argent.
N’oubliez pas cependant que tout changement entraine des coûts et que vous serez redevable à la banque d’une indemnité de trois mois d’intérêts sur le montant que vous rachetez anticipativement.

Share !